AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Lost & Alone in Sunnydale - [Pv. Trent McCord]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Lost & Alone in Sunnydale - [Pv. Trent McCord]   Dim 6 Sep - 16:34

La peur est un sentiment étrange au coeur des hommes. Chez certains, il provoque la panique et la détresse, ils se mettent alors à gambader dans tous les sens tel de pathétiques petits lapins fuyant leur tragique destinée. Elizabeth n'était pas de ceux là. La petite brunette était peut-être inconnue aux forces occultes, mais elle connaissait bien la dure réalité de la vie. Lorsque le danger se présentait, elle savait qu'il n'y avait qu'une seule et unique façon de triompher, relever la tête et foncer. Le courage n'est pas une qualité glorifiante et noble comme dans les contes de notre enfance. C'est une ultime défense contre le mal qui nous entoure. Sans elle, le monde ne se surpasserait jamais, rien ne serais jamais découvert ou créer. C'est donc ainsi qu'Elizabeth s'enfonça dans l'un des grands cimetières d'East Hide, à la manière de ses grands héros qui n'étaient en fait que d'insouciant rêveur à la recherche d'autre chose. Dès qu'elle mit pied en terre sainte, elle ressentit une atmosphère lourde tomber sur ses épaules. Le genre d'impression froide et glacé qui vous donne envie de faire volte-face et rebrousser chemin. Elle détourna la tête, cherchant vainement quelque chose à regarder pour contré la solitude des lieux. C'était plutôt angoissant de remarquer trop tard qu'un lieu comme ici était ouvert à tous au beau milieu de la nuit. Les cimetières étaient habituellement munis de grandes chaînes et de loquet, mais pas à Sunnydale, ici on y entrait comme dans un moulin. Elizabeth s'arrêta un instant, parcourant l'horizon du regard. Pourquoi cette sensation inconfortable la guettait-elle? Il n'y avait ici que de la pierre et de vieux ossements, rien pour effrayer une jeune femme de 19 ans en possession de tous ses moyens, quoi qu'un peu fatiguée. La demoiselle soupira sourdement, se donnant ainsi une once de se dit courage dont elle avait été bénite..., ou proscrite? Elle s'enfonça vers les ombres noires qui s'élevaient majestueusement du sol, refermant son blouson de cuir tout en croisant les bras. L'air était froid et sec, un peu comme lorsque l'hiver est sur le point de montrer le bout de son nez.

Elle aurait cru un mauvais film d'horreur ou une écervelée se lançait dans la gueule du loup tout en présentant bien le danger. Ces choses-là n'existe pas, c'est probablement la pensée qui la fit persister, posant ses chaussures avec précaution contre l'herbe du terrain désert. Tout ce qu'elle pouvait craindre était un psychopathe en liberté, mais dans un endroit comme ici, au nom qui lui était totalement inconnu, il ne risquait pas d'arrivée grand-chose mit à part une vieille gâteuse qui pourrait s'imaginer avoir retrouvé sa petite-fille disparue. Après quelques pas et une réflexion qui la fit sourire, elle continua son parcours d'un pas plus léger. Finalement, le coin n'était pas si mal. Beaucoup d'espace et personne pour l'embêter, c'était peut-être la solution pour économiser une cinquantaine de dollar prévue pour une sordide chambre. Elle arriva face à une énorme croix qui penchait légèrement sur le côté. La gravure était presque effacée par le temps, mais on y voyait encore quelques reliefs. Elle y jeta son sac, prenant place sur celui-ci sous peine de salir son nouveau jean, ce n'est pas parce qu'on est mal barré qu'il faut avoir l'air d'une clodo! Elle laissa sa tête retomber lourdement derrière elle contre le roc froid de la pierre tombale. Pourquoi avait-elle descendu de ce foutu bus, elle serait déjà loin de la Californie maintenant. Cette frite n'avait pas valu une nuit ici, dans ce trou perdu. La brunette fourra sa main dans la poche de son manteau, à la recherche de quelque chose pour occuper son esprit, quand elle tomba sur un paquet d'allumette rose. Elle l'avait eu d'un type louche à Los Angeles, celui-ci lui avait offert un travail des plus dégradant, qu'elle s'était fait un plaisir de refuser. Elle l'ouvrit, fixant son regard lunatique contre les bâtonnets de carton toujours intacte. Demain, elle allait quitter Sunnydale, mais pour allez ou? L.A. n'avait rien donné de bon et il n'était pas question qu'elle retourne à Chester, pas question qu'elle y vieillit, ou plutôt qu'elle y pourrisse tout comme les femmes de sa famille. Elle détacha lentement une allumette avant de l'allumer, malgré le froid il n'y avait aucun signe de brise quelconque. L'air lui-même était mort, elle plongeait dans un néant sombre et angoissant.Y'avait-il quelque chose quelque part fait juste pour elle? Une lumière dans ce noir univers? Approchant doucement la flamme du carton, elle mit feu à la totalité des bâtons, le regardant fixement ce consumer avant de le laisser tomber sur l'herbe. Elle posa son pied lourdement sur ce qu'il restait de la flamme, elle s'éteignit aussitôt sous la semelle de sa converse.
Revenir en haut Aller en bas
 

Lost & Alone in Sunnydale - [Pv. Trent McCord]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEUX :: archives -